Chicago, Pittsburgh, Los Angeles, Toronto et Edmonton : Bergevin ignore la clé du succès qui est pourtant évidente

De 2002 à 2008, les Blackhawks de Chicago n’ont pas participé aux séries éliminatoires une seule fois. Durant cette phase, les Hawks ont repêché Duncan Keith, Brent Seabrook, Corey Crawford, Dustin Byfuglien, Niklas Hjalmarsson, Jonathan Toews et Patrick Kane.

Trois Coupes

De 2002 à 2006, les Penguins n’ont pas participé aux séries éliminatoires une seule fois. Durant cette phase, les Pens ont repêché Marc-Andre Fleury, Evgeni Malkin, Alex Goligoski, Sidney Crosby, Kristopher Letang et Jordan Staal.

Deux Coupes

De 2002 à 2009, les Kings de Los Angeles n’ont pas participé aux séries éliminatoires une seule fois. Durant cette phase, les Kings ont repêché les pièces importantes de leur équipe, vous voyez le concept.

Deux Coupes

Les Maple Leafs et les Oilers combinent pour 20 ans de saisons médiocres. Aujourd’hui, ils bâtissent autour de joueurs exceptionnels comme Morgan Rielly, Auston Matthews, Mitch Marner, William Nylander, Connor McDavid, Leon Draisatl, Ryan Nugent-Hopkins et Jesse Puljujarvi.

Et dans quelques années, seriez-vous vraiment surpris que ces deux équipes s’affrontent en finale de la Coupe Stanley?

Ça ne marche pas!

Je vous entend déjà. Le noyau vient d’où? Price, Pacioretty, Subban, Galchenyuk…

Il est justement là le problème. Le Canadien n’a raté les séries que 4 fois en 16 ans. (2003, 2007, 2012 et 2016). Montréal n’a jamais eu la chance de bâtir sur une longue période de temps comme les équipes championnes le font. Résultat? Le Canadien a quelques morceaux importants du casse-tête : mais il en manque toujours plusieurs.

Je parlais d’une potentielle reconstruction, hier.

Ça, c’est le problème #1. Le problème #2… je déteste l’avouer, mais c’est Trevor Timmins.

À ce sujet, je n’ai même pas besoin de m’expliquer. Andre Ouellet, du site AOProspects.com, a résumé le tout d’une manière parfaite.

On est aujourd’hui, incapable de statuer officiellement si Galchenyuk est un centre ou un ailier et Michael McCarron n’était visiblement pas assez bon pour devenir un centre régulier d’avenir. Erreur de jugement? Absolument!

En 2014, tant qu’à sélectionner un Russe, Trevor Timmins aurait dû repêcher Ivan Barbashev qui curieusement, joue du très bon hockey chez les Blues de St-Louis.

En 2015, pourquoi ne pas avoir donné une chance à Anthony Beauvillier qui vient de connaitre une belle première saison dans la LNH avec les Islanders, un joueur de centre extrêmement habile et très créatif qui aurait pu insuffler un second souffle assez intéressant à l’offensive moribonde du Tricolore. À talent égal, on prendra toujours le Québécois, que vous disiez, monsieur Bergevin, lors de votre embauche… Je laisse ça ici, mais Sebastian Aho et Christian Fischer étaient toujours disponibles à votre rang. Trois joueurs de centre qui connaitront une meilleure carrière que Juulsen.

En 2016, la sélection de Sergachev n’était pas mauvaise en soi, mais elle ne comblait pas non plus votre besoin primaire. Logan Brown et Michael McLeod cadraient parfaitement dans votre relance et venaient combler votre besoin primaire, pourquoi avoir repêché un défenseur gaucher? Même plus tard en première ronde, les noms de German Rubstov et de Henrik Borgstrom sont à mes yeux des noms plus logiques que celui de Sergachev. Je répète, je n’ai rien contre Sergachev puisque c’est un défenseur qui pourrait devenir solide dans la LNH un jour, mais même avec lui dans l’alignement, la ligne de centres est toujours la plus faible de la LNH.

Le Canadien a un problème (ou plusieurs), et en refusant d’y faire face, et en refusant la réalité (soit que toute équipe élite doit passer par une reconstruction), Montréal se tire dans le pied.

Si Geoff Molson veut faire de l’argent, il ne gagnera pas la Coupe. Il faut penser au succès de l’équipe.

Aujourd’hui, une rumeur est sortie comme quoi le Canadien chercherait à prolonger le contrat de Carey Price pour 8 autres années, à 80 millions de dollars.

Malheureusement, je ne peux pas m’empêcher que sans d’énormes changements, le Canadien aura de la difficulté à avoir du succès lors des 9 prochaines années.

La pire erreur a été Sergachev

Sergachev est un bon défenseur. Certes, lorsque tu as la chance d’avoir un club quasi-contender qui repêche parmi le top 10 d’un repêchage, et que ta principale lacune est le centre, repêcher un défenseur, vraiment?

Je ne peux pas nier que le talent de Sergachev était immense et qu’on le voyait initialement comme un choix top-4. Qu’il ait glisser aussi loin a assurément changé le plan de Bergevin, et je comprend ça.

Mais quand Tyson Jost, Michael McLeod et Logan Brown sont disponibles… j’ai de la difficulté à avaler la pilule.

Un centre repêché aussi tôt a la possibilité d’avoir un impact dès un très jeune âge. Je le répète. Quand ta lacune est ta ligne de centres, repêcher un Tyson Jost peut agrandir ta fenêtre d’opportunité.

Je pense qu’aujourd’hui, si le Canadien avait repêché Jost, on ne serait pas entrain de discuter d’une reconstruction.

Le résultat n’aurait pas été différent face aux Rangers. Mais savoir que cette ligne de centres ne serait plus un un problème avec l’ascension de l’ancien de la BCHL aurait rassuré les partisans/analystes, donnant un argument de taille à la direction pour ne pas reconstruire.

Disons que le poste de défenseur #2 est plus facile à combler que le poste de centre #1…

Présentement, Alex Galchenyuk est une grosse partie du problème… mais aussi de la solution.

Mais ça, c’est pour un prochain texte.

 

 

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

w

Connecting to %s