Max Pacioretty mène la charge et le Canadien démolit l’Avalanche

czfsdfs.jpg

Ce qui ne me surprendra jamais avec les partisans du Canadien de Montréal, c’est la vitesse ahurissante à laquelle ils peuvent changer d’humeur. En l’espace de quelques jours, Max Pacioretty est passé du pire capitaine de l’histoire du Canadien au meilleur leader de la LNH, aux yeux du fan moyen.

C’est compréhensible, quoique troublant. Selon des faits réels et incontestables, le Tricolore a une des bases partisanes les plus passionnées du sport professionnel. Et ça n’a pas que des côtés positifs. Ça veux aussi dire que les fans du Canadien veulent voir leur équipe avoir du succès et détestent pour mourir le sentiment de perdre. Croyez-moi, je sais de quoi je parle. J’ai été près de vous pendant 3 ans, sur Fanadiens.com… Donc des commentaires de partisans, j’en ai vu!

Et je ne vous mentirai pas. Lors de la disette de Max Pacioretty, je faisais partie de ceux qui voyaient un grand manque de leadership et de coeur chez celui-ci. Je n’ai pas peur de l’affirmer, puisque cette vision n’a pas entièrement changé, pour l’instant.

Lors des derniers matchs, depuis les commentaires de Michel Therrien sur son capitaine (qui coïncide aussi avec la guérison de sa blessure secrète), Patch joue beaucoup mieux et n’a pas peur de se salir les mains au travail. Il s’agit d’une grande amélioration, mais certes, ne vous laissez pas trop éblouir par cette victoire éclatante. Lars Eller a déjà passé pour un dieu, contre les Jets de Winnipeg.

Donc en résumé, sans vouloir dire que Pacioretty ne vaut rien comme plusieurs le prétendaient il y a de cela quelques jours, le capitaine du CH a encore quelques facettes de son jeu et de son attitude à ajuster s’il veut atteindre son plein potentiel de joueur de 40 buts et plus. L’américain reste pour l’instant un joueur qui produit par séquences, ce qui est loin d’être l’idéal. Mais s’il continue de faire les efforts nécessaires et qu’il accepte les critiques tout en essayant de corriger ses petits défauts, Max Pacioretty peut définitivement devenir le marqueur de buts constant que le Canadien recherche depuis toutes ces années. Et par la même occasion, un capitaine exemplaire qui mènera son équipe en séries éliminatoires

Parlons du match

Sur une note un peu plus positive, le match de ce soir était une de ses joutes où absolument tout fonctionnait. Le Canadien semblait être la seule équipe à s’être présentée, avec une performance époustouflante de 10 à 1 face à l’Avalanche du Colorado. Il s’agit du premier match de 10 buts du Tricolore depuis le 14 février 1990, alors que la formation de Pat Burns avait écrasé les Canucks de Vancouver par la marque de 10 à 1. Stéphane Richer avait inscrit 7 points et son trio avait terminé la soirée avec 17 points.

Revenons en 2016, et revoyons les principaux points positifs et décevants du match de ce soir.

-Tomas Plekanec a inscrit quatre points : la chimie passe très bien entre lui, Pacioretty et Radulov. Leur trio a été dominant.

-Un détail que plusieurs semblent oublier, c’est que le meilleur attaquant du CH est à l’écart du jeu. Imaginez si Galchenyuk avait été là, ce soir…

-Carey Price n’a pas été très occupé. Une soirée tranquille comme celle-ci aide beaucoup un gardien à conserver son énergie et offrir de meilleurs performances par la suite.

-Tout le monde a contribué. Surtout, personne n’a lâché. Vous souvenez-vous du temps où le Canadien ralentissait après avoir pris une avance? Ça n’existe plus. Tous les joueurs ont été intenses, et ce du début à la fin.

-Point inquiétant : Shea Weber a été exempté d’un point pour un sixième match consécutif, et dans un match offensif comme celui-ci, on se serait attendu à ce qu’il en amasse 2 ou 3. Je vous rappelle qu’un tir bloqué face aux Red Wings lui aurait potentiellement fait subir une blessure à la jambe avec laquelle il joue tout de même.

-Partisans d’ailes de poulet, vous pouvez vous présenter demain dans un restaurant La Cage près de chez vous avec 16 ailes gratuites. Profitez-en, puisqu’un match de 10 buts, ça arrive une fois aux 26 ans!

fddsfsdf.JPG

Qui disait que les succès du CH reposent sur les performances de Carey Price?

Bref, pour un résumé complet du match de ce soir, c’est l’article de mon collègue Christian Matte, chez DLC, qu’il faut aller voir! Sur ce, bonne fin de soirée à tous!

fdfdfd.JPG

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

w

Connecting to %s